Billet d'humeur

Publié le par Anachronis

Quel cadeau que la vie, quel bonheur ... et quelle merde ! 

Il y a des années, j'ai noté dans un de mes carnets secrets (comme toutes les ados) "On ne naît pas femme, on le devient" Wahou  !!! Simone de Beauvoir me dévoilait ce Deuxième sexe qui était le mien. J'imaginais alors qu'elle me parlait de ma féminité, de mon rapport aux hommes et au monde, de mon rôle dans la perpétuation de l'humanité. 

Aujourd'hui, ses paroles prennent tout leur sens et me laissent sentiment étrange. J'imaginais ce "devenir femme" comme une métamorphose; la chenille en papillon; et je me rends compte qu'il ne s'agissait en fait que d'une résignation.

Devenir femme, c'est se heurter à la vie et lui tenir tête. Se tenir convenablement, parler d'une voix douce, vouloir des enfants, se résigner à ne pas en avoir, faire attention à sa ligne, souffrir sur une table d'accouchement, accepter de mettre ses rêves de côté, se résigner à gagner moins d'argent que les hommes, se faire siffler dans la rue, se faire poser des prothèses mamaires pour séduire encore, être belle mais pas surfaite, travailler et tenir correctement sa maison, faire les courses, faire du shopping, faire du sport, se maquiller, s'épiler, s'occuper des enfants ... tout cela, c'est devenir femme...

Je regarde autour de moi, mes amies, ma famille...vos bonheurs d'être femme, vos douleurs et je suis super fière de nous. 

Femmes je vous aime, c'est dit ! 

Publié dans Au verbe être

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article